Blog Flux RSS WebTV
Accès réservé
Mot de passe oublié?

Vous êtes dans : Accueil > Une collectivité > Animations et séminaires > Lancement du programme Très Haut Débit en milieu rural - Visite Acome

Lancement du programme Très Haut Débit en milieu rural - Visite Acome

Publié le 3 Juillet 2013

Dynamique du Mortainais 2012-2018, Maintenir l'égalité des chances - Lancement du programme Très Haut Débit en milieu rural

Le Programme THD en milieu rural

Mettre en place des actions favorables au développement de l’activité du territoire, tel est le but de la dynamique du Mortainais 2012-2018, mission que s’est fixée le Département autour d’un groupe de travail. Un comité de pilotage a été créé afin d’établir un programme sur l’avenir du territoire et de poser les bases d’actions favorables au développement de son activité économique et de son attractivité posées : infrastructures routières et numériques, économie, art de vivre, équipements, services, animations, tourisme, patrimoine, formation…

Nouvelle étape de ce projet en ce mardi 2 juillet avec le lancement du programme « Très Haut Débit en milieu rural » qui a été aussi l’occasion de visiter l’usine de fabrication de câbles optiques d’Acome ainsi que le centre d’Expertise du Très Haut Débit (CETHD) avec démonstrations des technologies optiques.

Ce mardi 2 juillet avait lieu une étape décisive concernant l’avenir du Mortainais avec le lancement officiel du programme « Très Haut Débit en Milieu Rural », programme mené par Manche Numérique et partie intégrante du projet « Dynamique du Mortainais 2013-2017 » impulsé par le conseil général de la Manche. A l’occasion de ce lancement, une visite de l’entreprise Acome était organisée.

En présence de Monsieur Patrick Amoussou-Adéblé, Secrétaire Général pour les Affaires Régionales, retrouver ci-dessous l’essentiel des interventions :

Jacques de Heere, Président Directeur Général d’Acome :

« Acome sur ce site de Mortain d’une quarantaine d’hectares, c’est un peu plus de 1000 personnes. L’entreprise est présente sur trois grands marchés : l’industrie automobile, le secteur du bâtiment et enfin les infrastructures télécoms et ferroviaires puisqu’Acome a été un des grands fournisseurs du réseau téléphonique français avec des câbles de cuivre, mais aussi la fabrication de la fibre optique pour fournir les réseaux de demain. Dans notre entreprise, un des points essentiels est le développement et l’innovation. Acome investit tous les ans dans des équipes de recherche et développement : sur le site de Mortain, cela représente une équipe d’une centaine de personnes. On agit dans un monde international, mondialisé, concurrentiel ouvert et dynamique dont les grandes valeurs se résument en quatre points : l’engagement, la responsabilité, la solidarité et le respect. Un des points essentiels qui différencie notre entreprise des grands acteurs du secteur est que nous sommes une entreprise très tournée vers l’avenir, avec un programme d’investissement et des valeurs très fortes partagées par l’ensemble du personnel. Je voudrais saluer un point commun entre notre entreprise et notre département, c’est cette capacité à se projeter dans l’avenir et à anticiper. Je voudrais saluer le Département de la Manche et le côté visionnaire de ses dirigeants et de ses politiques qui ont su anticiper il y a une dizaine d’années ce que seront les réseaux du futur et la nécessité absolue d’investir et d’anticiper pour lutter contre la fracture numérique et faire des Manchois des privilégiés en France ».

Serge Deslandes, conseiller général de Mortain, en charge de la politique contractuelle et à l’appui aux territoires :

« C’est avec une grande joie que je vous accueille sur le Mortainais pour le lancement du déploiement de la fibre optique. Aujourd’hui nous passons à la réalisation d’une réflexion qui dure depuis dix ans, avec les communautés de communes du Mortainais et le conseil général. Notre travail à nous élus est de savoir anticiper les évolutions en sortant des sentiers battus et en rebondissant sur nos atouts. Ceux-ci sont notamment l’entreprise Acome, mais aussi le pôle d’excellence en milieu rural dédié aux nouvelles technologies, avec la construction de Novéa où l’on forme des techniciens de réseaux. Si la Manche est producteur d’innovation, le territoire du Mortainais est aussi producteur d’emplois. Nous avons aussi été labellisés zone numérique multi-services de stratégie. Aujourd’hui nous sommes déjà en train de réfléchir sur l’après réseau puisqu’il faudra développer ce que l’on appelle les usages et le Plan du Mortainais entre pleinement dans cette optique, avec une politique cohérente. J’ai toujours considéré que le déploiement de la fibre optique était vraiment un projet structurant pour l’ensemble du territoire et qui permettait d’aborder l’avenir peut-être avec un peu plus de sérénité, et qui permettra d’éviter la fracture numérique du territoire ».

Gilles Quinquenel, vice-président du conseil général en charge du Pôle Développement du territoire et prospective, Président de Manche Numérique :

« Ce qui se passe aujourd’hui 2 juillet est extrêmement important. La fibre optique est le réseau du 21e siècle. On ne pourra pas développer les usages, les services et le développement des entreprises sans un réseau de fibre optique partout en France. Et cette fibre d’avance, on l’a dans la Manche ! Ici il n’y aura pas le très haut débit des villes et le bas débit des champs. On veut lancer le pari que développer le très haut débit en milieu rural, c’est possible. Dans les 5 à 6 années qui viennent, on va avoir 170 000 prises fibre chez l’habitant et 60 % des citoyens de la Manche seront desservis. C’est un cas unique en France, probablement en Europe dans les territoires ruraux. Et nous arriverons à 100 % avant 2027. C’est un challenge considérable, 350 millions d’euros d’investissement dans la Manche. C’est une première nationale aussi de mobiliser l’ensemble des services de Manche Numérique et du conseil général pour construire ensemble ce réseau de fibre optique, accompagnés par les entreprises qui sont pour une partie d’entre elles des entreprises locales ».

Jean-François Le Grand, président du conseil général de la Manche :

« Je voudrais saluer l’action menée par les conseillers généraux du Mortainais : vous avez décidé de ne pas renoncer et de faire en sorte que ce territoire un peu enclavé puisse réagir par lui-même. C’est un territoire en pleine évolution : vous êtes en train d’écrire une nouvelle page du développement industriel du Mortainais, avec l’affirmation que nos territoires ruraux ont un terreau social et un lien sociétal qui permettent de rebondir à condition de ne pas se tromper quant aux orientations à prendre. Dans le cadre de la redynamisation du Mortainais, le conseil général a décidé de vous accompagner à hauteur d’un peu plus de 20 millions d’euros : il y a là quelque chose de tout à fait extraordinaire, martelez-le.

En 1996, nous avions présenté au conseil général le premier rapport ayant trait au désenclavement numérique : les conseillers généraux avaient voté à l’unanimité cette orientation. On était sûrs de rien, mais nous avions la certitude que si nous ne saisissions pas cette grande révolution numérique, on passerait à côté de l’essentiel. Aujourd’hui, je voudrais saluer le partenariat que nous avons avec Manche Numérique : nous sommes conjoints et solidaires dans le déploiement de la fibre mais aussi dans le développement des usages. Nous voyons l’éclosion d’un nouveau monde et aujourd’hui nous mettons en place les infrastructures qui vont nous permettre d’être les acteurs de cette révolution ».

Téléchargez le dossier de presse :

Le déploiement du Ftth dans la Manche, un projet soutenu financièrement par :

Photos

2 juillet 2013 - Lancement du programme Très Haut Débit en milieu rural à Romagny et Visite de l'usine Acome

 

Crédit photo D Daguier_CG50