Blog Flux RSS WebTV
Accès réservé
Mot de passe oublié?

Vous êtes dans : Accueil > En un clic > Articles > Archives > 2015 > La Manche reçoit 38.8 millions d'euros de l'État pour son projet de déploiement Très Haut Débit

La Manche reçoit 38.8 millions d'euros de l'État pour son projet de déploiement Très Haut Débit

Publié le 17 Juillet 2014

La Manche figure parmi les projets retenus dans le cadre de l’appel à projets « France Très Haut Débit – réseaux d’initiatives publiques » pour bénéficier d’un financement de l’État dans le cadre de son programme de déploiement de la fibre optique jusqu’à l’abonné dans tout le département.

L’État, dans le cadre du programme des investissements d’avenir du Commissariat général à l’investissement, a fait du numérique un des axes prioritaires. Pour assurer sa réussite, le Plan France Très Haut Débit ne repose pas seulement sur les déploiements des opérateurs mais également sur le soutien aux réseaux d’initiative publique.

C’est dans ce cadre, que le Premier ministre, Manuel Valls a donné son accord de principe à un financement de l’État au déploiement du Très Haut Débit dans le département de la Manche à hauteur de 38 820 000 euros.

Le déploiement du Très Haut Débit dans la Manche soutenu par l’État

La Manche figure parmi les projets retenus dans le cadre de l’appel à projets « France Très Haut Débit – réseaux d’initiatives publiques » pour bénéficier d’un financement de l’État dans le cadre de son programme de déploiement de la fibre optique jusqu’à l’abonné dans tout le département. Manche Numérique avait répondu à cet appel à projets en sollicitant une aide de 45 millions d’euros.

Le courrier du Premier ministre signifiant l’accord de financement de l’État pour un montant de 38 820 000 euros a été reçu ce jour à Manche Numérique ; montant qui pourrait se voir augmenter de 6 230 000 euros en cas de bonne articulation du projet avec les opérateurs privés.

Outre le financement du déploiement du Très Haut Débit, Manche Numérique avait également répondu à cet appel à projets pour le financement du projet MiMo qui concernera les foyers encore mal couverts en haut débit.

Dans la lignée de la Manche, 6 autres projets portés par des collectivités locales ont reçu un accord de principe de financement (L’Alsace, La Bretagne, l’Eure, la Haute-Saône, le Tarn-et-Garonne et le Val-de-Marne) et rejoignent donc les 17 réseaux d’initiative publique qui ont déjà bénéficié d’un tel accord depuis le lancement du Plan France Très Haut Débit.

Le projet de la Manche

Le SDAN (Schéma Directeur d’Aménagement Numérique) élaboré par Manche Numérique et fixant les orientations stratégiques pour les 10 à 15 années à venir était la condition préalable à l’intervention de l’État dans le cadre des investissements d’avenir, il constitue également le cadre de déploiement du très haut débit dans la Manche pour les opérateurs.

Manche Numérique a donc statué sur un objectif de couverture FttH (fibre optique jusqu’à l’abonné) de la totalité du département de la Manche (100% des lignes) à horizon de 15 ans.

La 1ère étape consistera à desservir en très haut débit sous 5 ans plus de 60% du département soit environ 200 000 foyers.

Ce projet de couverture départementale en très haut débit fait l’objet d’un co-financement public/privé. Manche Numérique a sollicité en effet, en plus du soutien du gouvernement, des aides financières émanant de la Région, de l’Europe (FEDER), du Conseil général de la Manche et des communautés de communes.

Le montant global du projet de déploiement de la fibre optique représente 356 millions d’euros sur 15 ans. La 1ère tranche (5 premières années) sur laquelle intervient le soutien financier de l’État s’élève à 187 956 377 euros.

En parallèle des investissements publics, Manche Numérique s’attèle à faire venir les opérateurs nationaux sur son réseau de fibre optique. L’objectif de Manche Numérique est bien d’offrir aux manchois le choix de leur fournisseur d’accès et de stimuler la concurrence.

Dans l’intervalle de la couverture totale du département en Très Haut Débit, Manche Numérique va donc également proposer une solution de montée en débit avec son projet MiMo (solution radio qui offrira aux foyers situées en zones blanches et grises une montée en débit significative de l’ordre de 10 Mbits/s pour le débit descendant et 3 Mbit/s pour le débit montant).

La Manche à travers l’adoption du schéma directeur accentue la dynamique engagée et se positionne en territoire moteur en matière de desserte FttH. La couverture en très haut débit de la Manche est un projet ambitieux et structurant pour tout le département. Ses enjeux sont primordiaux et constituent un terrain propice aux réflexions menées par Manche Numérique pour le développement de services et d’usages innovants en direction des citoyens, des collectivités et des entreprises manchoises.